Derniers commentaires

quelles sont les conséquences de la ...

25/01/2012 @ 12:04:40
par sochon


Calendrier

Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
01 Sep 2013 - 14:49:22

iatrogenie ( maladies et morts provoqués par le medecin)

Le taux de mortalité lié aux prescriptions de médicaments est 10 fois plus élevé que dans les pays voisins et un étonnant 20 à-50 fois plus élevé chez les personnes âgées de plus de 75 ans

maladies et morts provoqués par le médecin

Les effets bénéfiques des médicaments psychiatriques sont si minces, dit-il, qu’il serait possible d’arrêter l’utilisation actuelle presque complètement sans causer de dommages. Il recommande d’arrêter l’utilisation de tous les médicaments antidépresseurs ainsi que ceux du TDAH et de la démence, et de prescrire seulement une petite fraction des antipsychotiques et des benzodiazépines utilisés actuellement.

Les effets indésirables graves (RMIS) sont une cause majeure de morbidité et de mortalité dans le monde entier. Certains EIG peuvent être prévisibles, sur la base pharmacodynamiques et pharmacocinétiques.....L'incidence globale des EIG chez les patients hospitalisés aux États-Unis a été estimé à 06/02 à 06/07% et l'incidence des effets indésirables mortels est estimée à 0,15-0,3% (REF. 2 ). Cela se traduit par plus de 2 millions EIG estimés chez les patients hospitalisés chaque année, avec plus de 100.000 morts, ce qui rend ces réactions comme une des causes ies plus mportantes de décès aux États-Unis. Des études en Europe et en Australie ont donné des estimations semblables 3 . Le fardeau des coûts résultant est énorme, ce qui représente des dizaines de milliards de dollars, et a un impact sur ​​les deux l'industrie pharmaceutique internationale des soins de santé et
 
Dans les faits, le système pharmacologique et médical moderne s'octroie la première place au palmarès des causes de décès aux Etat Unis.
 
la médecine moderne est devenue à présent la source primordiale des maladies.
 
Quand la médecine rend malade
 
la médecine est le premier vrai danger pour la santé.

la médecine fondée sur des produits pharmaceutiques est une des principales causes de décès et de blessures dans les pays développés.
Ces articles vous expliquent comment éviter d'être une victime
 
Chaque année, dans les seuls hôpitaux, il ya 28.000 cas de coeur toxicité mortelle de réactions indésirables à la digoxine, la forme la plus couramment utilisée de la digitaline (médicaments qui régulent la vitesse et la force de battements cardiaques) chez les personnes âgées. 2 Depuis le plus grand nombre 40% ou plus de ces gens utilisent ce médicament inutilement (voir la discussion sur la digoxine), nombre de ces blessures sont évitables.
Chaque année, 41.000 personnes âgées sont hospitalisées et 3.300 d'entre eux meurent-des ulcères causés par les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens, habituellement pour le traitement de l'arthrite). 3 Des milliers de jeunes adultes sont hospitalisés. (Voir liste des médicaments qui peuvent causer des saignements gastro-intestinaux.) Au moins 16.000 blessures dus aux accidents d'automobiles chaque année impliquant des conducteurs âgés sont attribuables à l'utilisation de substances psychoactives, en particulier les benzodiazépines et les antidépresseurs tricycliques. 4 drogues psychoactives sont ceux qui touchent l'esprit ou le comportement. (Voir liste des médicaments qui peuvent causer des accidents d'automobile.)
Chaque adultes année 32.000 âgées souffrent de fractures de la hanche attribuables à des chutes induites par les médicaments, entraînant plus de 1500 décès. 5, 6 Dans une étude, les principales catégories de médicaments responsables des chutes entraînant des fractures de la hanche ont été somnifères et tranquillisants mineurs ( 30%), antipsychotiques (52%) et les antidépresseurs (17%). Toutes ces catégories de médicaments sont souvent prescrits inutilement, surtout chez les adultes plus âgés. (Voir la section sur les somnifères et les tranquillisants, médicaments antipsychotiques et antidépresseurs; vous pouvez aussi consulter la liste des médicaments qui peuvent causer des fractures de la hanche en raison de chutes induites par des médicaments.)
Environ 163.000 Américains âgés souffrent de déficience mentale grave (perte de mémoire, la démence) soit causé ou aggravé par des médicaments. 7, 8 Dans une étude dans l'État de Washington, dans 46% des patients atteints de déficience mentale induite par le médicament, le problème était causée par tranquillisants mineurs ou des somnifères; à 14%, par des médicaments de l'hypertension artérielle; et à 11%, par des médicaments antipsychotiques. (Voir liste des médicaments qui peuvent causer ou aggraver la démence.)
Américains Deux millions de personnes âgées sont accros ou au risque de dépendance aux tranquillisants mineurs ou des somnifères parce qu'ils avaient utilisé quotidiennement pendant au moins un an, même si il n'y a aucune preuve acceptable que les tranquillisants sont efficaces pendant plus de quatre mois, et le sommeil pilules pour plus de 30 jours. 9
Drug-induced dyskinésie tardive a développé dans 73.000 adultes plus âgés; cette condition est la réaction indésirable la plus grave et commune aux médicaments antipsychotiques, et il est souvent irréversible. La dyskinésie tardive est caractérisée par des mouvements involontaires du visage, les bras et les jambes. Environ 80% des personnes âgées recevant des médicaments antipsychotiques ne souffrent de schizophrénie ou d'autres conditions qui justifient l'utilisation de ces médicaments puissants, beaucoup de ces patients ont des effets secondaires graves de médicaments qui ont été prescrits de façon inappropriée. 10 (Voir liste des médicaments qui peuvent causer la dyskinésie tardive ou d'autres troubles du mouvement.) Le parkinsonisme d'origine médicamenteuse a développé ches 61.000 adultes plus âgés aussi en raison de l'utilisation de médicaments antipsychotiques tels que l'halopéridol (HALDOL), la chlorpromazine (Thorazine), la thioridazine (Mellaril), la trifluopérazine (STELAZINE), et la fluphénazine (Prolixin). Il existe d'autres parkinsonisme inductrices médicaments ainsi, comme le métoclopramide (REGLAN), prochlorpérazine (COMPAZINE), et la prométhazine (PHENERGAN), prescrit pour des problèmes gastro-intestinaux. 11 (Voir liste des médicaments qui peuvent causer la maladie de Parkinson.)
 
La FDA est simplement une branche criminele d'un gouvernement fédéral qui est devenu une menace pour les personnes mêmes qu'il est censé protéger et servir.
 
"seul un pays authentiquemement moderne était capable de traiter les vieillards comme de purs déchets"
 
Des victimes par dizaines de milliers du fait de médicaments dangereux mis sur le marché par des laboratoires sans scrupules pour des profits maxima. Décidemment la « pilule » ne passe plus
 
actionminddrugs
 
Il ya plus de 2 180000 décès chaque année aux États-Unis exclusivement due à des réactions indésirables aux médicaments
 
Au cours des 10 dernières années, il a été estimé que la médecine a blessé 191 millions d'Américains et tués plus de 8 millions - plus de la totalité des pertes américaines à l'ensemble de nos guerres mondiales combinées
 
"La personne qui a le plus de probabilité de vous tuer n'est pas un parent ou un ami ou un agresseur ou un cambrioleur ou un conducteur ivre. La personne qui risque le plus probablement de vous tuer est votre docteur"
 
Et cependant, la FDA continue à dealer encore plus de médicaments auprès des Américains, battant tous les précédents records en la matière, tout en prétendant que ces substances seraient efficaces et inoffensives
 
L'association Iatrogenic américaine est consacrée à l'étude et au reportage sur les erreurs médicales qui mènent à la maladie et à la mort.
 
Les scandales
 
des drogues psychiatriques qui ne sont pas seulement inefficaces mais toxiques et trop souvent mortelles.
 
AMESSI
 
L'experimentation médicale humaine à l"époque moderne.
 
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que 33% des maladies d'aujourd'hui sont causées par un traitement médical ou le médecin iatrogène (c'est-à-dire maladie induite par le medecin.)
 
La seule « mortalité par cancers liée à l’irradiation médicale à visée diagnostique est estimée à 3 000-5 000 /an, dont une partie évitable ».
 
144 000 hospitalisations par an sont causées par ce qu’on appelle la iatrogénie médicamenteuse.
 
Meurtre ou erreur?
 
Ci-dessous, il est spécifiquement démontré que les accusés entretiennent et répandent délibérément les maladies contemporaines les plus communes en dépit du fait que ces maladies auraient pu être efficacement guéries
 
médecine dangereuse. Natural news
 
100.000 personnes sont tuées et plus de 2 millions de personnes mutilées et handicapées chaque année.. par la médecine moderne (aux USA)
 
Chaque année, 1,5 million d'interventions chirurgicales sont effectuées en France. Parmi elles, 60 00 à 95 000 aboutiraient à des "événements indésirables graves " selon la terminologie officielle
 
Près de 400 de ces accidents seraient évitables, avance une étude nationale.

OMS : Médicaments: sécurité et effets indésirables
  • Les réactions nocives et inattendues aux médicaments (que l’on appelle effets indésirables) font partie des principales causes de mortalité dans de nombreux pays.
  • On peut éviter la majorité des effets indésirables aux médicaments.
  • Toutes les populations du monde sont touchées par ces effets indésirables.
  • Dans certains pays, les dépenses qu’entraînent les effets indésirables, frais d’hospitalisation, de chirurgie, perte de productivité, dépassent les coûts des médicaments.
  • Aucun médicament n’est dépourvu de risque. La sécurité des patients passe par une évaluation attentive des risques et des bienfaits des médicaments.

  • Plus de 80 millions d’ordonnances pour les médicaments psychiatriques sont rédigés au Royaume-Uni chaque année. Non seulement sont ces médicaments souvent tout à fait inutiles et inefficaces, mais ils peuvent aussi transformer les patients toxicomanes, entraîner des effets secondaires invalidantes – et tuer. Par exemple, antipsychotiques, couramment donnés aux patients atteints de démence afin qu’ils gardent leur calme, augmentent le risque de maladies cardiaques, de diabète et d’accident vasculaire cérébral. Les médicaments psychotropes rendent aussi les chutes plus probable, et casser une hanche peut raccourcir la vie significativement, tandis que certains antidépresseurs sont liés à une arythmie potentiellement mortelle.

    Les médecins et infirmières tuent plus de personnes que le Cancer ?
    Les preuves montrent qu'avec le cancer et les maladies circulatoires, les médecins et infirmières sont maintenant l'un de nos trois meilleurs tueurs ; ils tuent beaucoup plus de gens que les infections (y compris la grippe), les accidents de la route, les terroristes et criminels mis ensemble. Chaque médecin tue chaque semaine plus de gens que les terroristes ont tué dans les 50 dernières années. Le résultat est que les médecins et infirmières maintenant presque certainement tuent plus de personnes que le cancer.

    antidepresseurs, benzodiazépines, neuroleptiques….

    Le premier est le facteur nutritionnel, le deuxième est le facteur activité physique, le troisième est le facteur intoxication : le tabac, les polluants aériens, les polluants nutritionnels – les pesticides –  et surtout les médicaments. Les médicaments représentent le principal agent d’intoxication qui favorise les maladies cardiovasculaires. Et enfin le quatrième facteur est ce que j’appellerai les conditions d’existence, les difficultés de la vie (familiale, professionnelle) ou le stress (et inversement notre aptitude à surmonter ces difficultés) ce que j’appelle dans mon livre le sens de notre vie…

    SOINS TUEURS : COMMENT LES ERREURS MÉDICALES SONT DEVENUEES LA TROISIÈME CAUSE DE DÉCÈS AUX USA
    Chaque année aux États-Unis, un quart de million de décès sont attribuables à une erreur médicale . Si le nombre choque, à un certain niveau vous le saviez déjà, il en fut ainsi. Tout le monde connaît quelqu’un, peut-être qu’il était vous-qui a subi un traitement misérable dans les hôpitaux américains, une partie du système de soins de santé la plus élaborée, la plus vaste et coûteux dans le monde. Mais il est peut-être le plus inefficace.
    Les erreurs de diagnostic, prescriptions erronées, opérant sur le mauvais patient, même opérant sur le mauvais côté (et amputant il): ce sont les conséquences de la négligence généralisée, le surmenage, l’ignorance et les hôpitaux essaient de tirer le meilleur parti de leurs aidants naturels et le plus d’argent de leurs patients. 


    sylvie Simon

    Lien permanent vers l'article complet

    http://medicament.sosblog.fr/victimes-b1/iatrogenie-maladies-et-morts-provoques-par-le-medecin-b1-p136.htm

    Commentaires

    Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


    Laisser un commentaire

    Statut des nouveaux commentaires: Publié





    Votre URL sera affichée.


    Veuillez entrer le code contenu dans les images


    Texte du commentaire

    Options
       (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)